Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

"Le wagon du montreur"  Exposition 05/07 – 02/09

Au croisement de l’art contemporain et l’univers forain, Eunji Peignard-Kim propose une mise en scène de dessins monumentaux. 

A travers un wagon "Circus" échoué dans cette ancienne gare centrale du centre Morbihan, l'artiste souligne ces tragiques "nécessités" que les sociétés humaines s'inventent dans la " mise à l'écart des êtres". L'histoire d'un éternel recommencement, les boucs émissaires se passant le relais. Triés, classés, isolés…Ensuite nous allons, rire d'eux, les manger, parfois les anéantir, pour bien vérifier qu'existentiellement, nous ne leurs ressemblons pas.

Les survivants s'accrochent alors à correspondre aux normes des êtres acceptables dans l'espoir ou le désir craintif de rester semblables. 

Un wagon fantôme, sur sa façade, l'inscription "Circus" s'estompe un peu plus de jour en jour….

Il ne repartira pas….

Dans ce wagon, des êtres humains, presque imaginaires, cohabitaient, mangeaient, se lavaient, se reposaient, s'aimaient, dormaient…

Mais un jour….

L'homme crabe se fait opérer les mains,

La femme à barbe se décide pour une épilation définitive,

Les sœurs siamoises n'arrêtent pas de se disputer depuis leur séparation.

Désormais l'échographie nous transperce tous, refusant les faux départs. 

L'homme squelette et la femme la plus grosse du monde sont au chômage,

L'anorexie et l'obésité faisant norme.

Il n’y a que la femme à manger qui continue d’être consommée.

 

Un autre wagon partage ces voies de garage, comme un voisin.

Les voisins, ce sont ces animaux d'ailleurs.

Autrefois leurs mondes nous émerveillaient, sans doute.

Aujourd'hui devenus animaux émissaires de nos lassitudes et de nos replies,

On les renvoie d'où ils viennent.

Le wagon voisin repartira.

wagon-circus.jpg

http://eunji-peignard-kim.com/

Née le 08 février 1973 à Wonju (Corée du sud)

Vit et Travaille à Inguiniel (Morbihan)

Depuis plusieurs années, les recherches d’Eunji Peignard-Kim ont privilégié des formes et des questionnements liés à la représentation animale.

Ces représentations se sont inscrites le plus souvent dans des installations qui lui ont permis en retour d’interroger un médium, le dessin. Un dessin se révélant dans ses enjeux face à la figure animale, dans ses dimensions physiques, ses imaginaires, ses corrélations ou ses résistances à l’image, ses grilles de lecture ou ses ordonnances.

Pour Eunji, c’est l’histoire d’une vie en Corée, très urbaine, qui s’est accomplie dans les interstices d’une échappée à la campagne où les générations se retrouvent entre détente et nostalgie.
Des moments de partage avec une grand-mère qui déroulait devant les yeux fascinés de sa petite fille un inventaire inépuisable et parfois cruel de jeux avec les insectes. L’animal devenant l’acteur de toutes les formes contradictoires qui régissent les présences, entre désir et cruauté, entre nécessité et résistance. Ces animaux de son enfance, Eunji les a à nouveau capturés le temps de plusieurs animations dessinées…

Ses dessins ont été exposés dans différents pays, dans des centres d’art ou galeries mais aussi dans des lieux culturels comme le CDDB- Théâtre de Lorient, Centre Dramatique De Bretagne, pour lequel elle a réalisé la création, scénographie et mise en scène du spectacle « Reviens avant la nuit » en 2006, et également, au Muséum d’Histoire Naturelle de Nantes où elle crée et réalise, depuis 2009, des projets artistiques et scientifiques pour le réaménagement de la Galerie des sciences de la Terre. On peut voir aussi en 2011, ses « combats d’éléphants » au Musée de la compagnie des Indes / Port-Louis (56).

 

 a39-sarie-b-2.jpg e-38-le-sommeil-de-k.jpg

 

Partager cette page

Repost 0
Published by