Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 13:07

3 - 27 septembre

E n n i o   B e r n a r d o
                  &
F o o y o u x dépannage

 

Ennio Bernardo

"Ennio Bernardo vit et travaille au Brésil. Il travaille le granit avec force et finesse. A coups de meule électrique, de disques coupants, il dégrossit son bloc dans la carrière, affublé de masque et de gants à toute épreuve. C'est à la Carrière Chamaillard de Bignan qu'ill prépare ainsi une sculpture de plus de 4 tonnes qui ornera le parc de la Maison des Associations de Locminé. Mais c'est aussi des œuvres de plus petite taille qu'il présente à l'Atelier de la Gare. Il passe du travail de forçat à la délicatesse de celui qui caresse la pierre. Le rugueux y côtoie le lisse, le strié voisine avec le perforé. C'est harpe ou amande ou œuf millénaire émergeant de sa gangue. Coquillages improbables ou colonnes façonnées comme des empilements. Est-ce un livre sur son présentoir ? Un papier enfilé sur une tige ? Ennio Bernardo sait donner à son matériau rigide et rude des souplesses et des touchers de peau ou de feuille."

Nicole Laurent-Catrice

Capteur d'énergie tellurique, la pierre vibre, tremble...se régénère.
Le disque de diamant entame le granit - incision violente - et - lente.
Colonne vertébrale litho-striée, axe vertical, symbole fondamental de la cosmogonie celte.

"Menhir contemporain"
H :3,80 m
parc de la Maison des Associations Locminé
Visionner le reportage réalisé par Rémy Quéré

 



fooyoux dépannage présente sa chronique en hommage à "Maître O"

 

Enchanté d'exposer à l'Atelier de la Gare, Maître O, est venu de Marseille avec ses magnifiques pièces de verre et d’acier.

Après les avoir nettoyées, bichonnées, caressées, admirées, photographiées  – elles étaient restées si longtemps, dans les caisses, enfermées – le jeudi 3 septembre à 14h, ouverture officielle de l’exposition « Sem pé nem cabeça » (1), Maître O décida que l’air breton était trop puissant pour ses bébés vitrifiés, il les remballa et s’en alla…

Que s’est-il passé ?

En réaction à ce comportement, fooyoux dépannage propose, par une installation sommaire et spontanée, une interprétation plastique sur le basculement de l’esprit de Maître O.

La réponse de fooyoux s’inscrit avec une série de silhouettes humaines, au bord de l'effacement, symbolisant les différentes personnalités de "Maître O" et une ponctuation iconographique colorée à partir de détails photographiques retravaillés de ses sculptures.


  (1) "sem pé nem cabeça" pourrait être traduit du portugais par "sans queue ni tête"

 


Partager cet article

Repost 0
Published by l'atelier de la gare - dans Archives
commenter cet article

commentaires